Logo de la Fabrique des métiers d'art

L'histoire des métiers d'art en Seine-Eure

Depuis des siècles le territoire Seine-Eure a été une terre propice à l’expression de savoir-faire d’exception. Venus d’ailleurs ou nés ici, les plus grands artisans d’art ont conçu, construit, décoré le premier château Renaissance de France, à Gaillon en 1498, le porche flamboyant de Notre-Dame de Louviers, le château de Girardin et ses jardins Le Nôtre au Vaudreuil.

Plus tard, les tisserands lovériens ont produit le fameux drap de la redingote de Napoléon, qui disait en l’enfilant « Je mets mon Louviers », comme on sert son “Limoges”.

Aujourd’hui, des centaines de maroquiniers y vivent et œuvrent au sein des plus grandes maisons de luxe qui exportent dans le monde entier et font la renommée de notre pays.
L’envie était grande de poursuivre et de vivifier encore cette belle histoire. C’est pourquoi, sur cette terre fertile de Normandie, entre Paris et Deauville, l’Agglo Seine-Eure développe une synergie puissante entre l’artisanat d’art et le luxe avec la création de la marque « La Fabrique des Métiers d’Art ».

Le territoire Seine-Eure est actif autour des métiers d'art

Fabriquer, c’est forger les idées et les talents, c’est transmettre les savoir-faire, c’est accompagner l’évolution. Les métiers d’art subliment la matière et donnent vie à la création par le croisement des savoir-faire, de la technique, de l’innovation, du geste et du talent. L’Agglomération Seine-Eure soutient et accompagne les artisans d’art, en leur faisant profiter du dynamisme culturel et économique qu’elle met en place au travers de La Fabrique des Métiers d’Art.

La Fabrique des Métiers d’Art réunit les artisans et les acteurs de l’artisanat d’art, l’apprenti et l’expert, le passionné et le curieux, fait se rencontrer l’idée et les savoir-faire, tisse le lien nécessaire entre traditions ancestrales et innovation, rejoint le beau à l’utile, transforme l’abstrait en concret, et rend possible.

Par l’engagement pris sur la formation des jeunes et des artisans (formation design, outil en main, pilotage d’entreprise), l’organisation d’évènements grand public (Festiv’Art), l’échange et la créativité (Collège M2), le développement du territoire (implantation d’écoles d’artisanat d’Art : L’école Hermès des Savoir-Faire), les Ateliers Saint-Cyr, véritable pépinière des métiers d’art et le Carré Saint-Cyr, lieux d’exposition et de vente, l’Agglomération Seine-Eure, avec La Fabrique des Métiers d’Art, œuvre pour l’accessibilité, l’expérimentation et le décloisonnement des artisans d’art.